Hespérie des sanguisorbes, Spialia sertorius




Photo en gros plan, au-dessus d'une Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'', sur une Salsifis cultivé ''Tragopogon porrifolius'' , dans la garrigue à Esparron-de-Verdon. Description de l'Hespérie des sanguisorbes.


L'Hespérie des sanguisorbes "Spialia sertorius" est un papillon diurne et migrateur de la famille des Hespéridés, Hesperiidae. Le dessus des ailes est brun, marqué de points blancs, c'est surtout le postérieur des ailes qui est caractéristique, il est brun roussâtre taché de blanc. Une zone brunâtre se situe à la base de la tête. Le thorax noir et recouvert de poils grisâtre ou bleuâtre. L'abdomen brun foncé et cerclé de blanc finissant en pointe de couleur brun-roux. Son envergure est de 20 à 25 mm. La chenille mesure de 15 à 20 mm, elle est de couleur brun noirâtre, avec deux longues bandes ponctués jaunes. L'Hespérie des sanguisorbes se rencontre du printemps à l'été dans les garrigues, les prairies,les friches ou les clairières.


Photo au mois de mai d'une Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'', sur une Salsifis cultivé ''Tragopogon porrifolius'' , dans la garrigue qui borde le lac d'Esparron à Esparron-de-Verdon. Description du Salsifis cultivé.


Le Salsifis cultivé ou Salsifis à feuilles de poireau "Tragopogon porrifolius", est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Astéracées. Les fleurs en capitule isolée sont de couleur pourpre à lilacé, les étamines sont noirâtres à anthère jaune. La tête florale à la particularité de s'ouvrir le matin et de se refermer à la mi-journée. De longues bractées vertes étroites et pointues, ceinturent et dépassent l'inflorescence. Le fruit et un akène à large tête plumeuse. Les feuilles vertes sont linéaires, étroites et engainantes, elles sont élargis à la base. La tige est de couleur vert. Sa taille varie de 40 à 100 cm. La racine riche en inuline est comestible réputée; pivotante est charnue, elle est blanchâtre et mesure une vingtaine de centimètres. Le Salsifis cultivé fleurit d'avril à juillet, dans les lieux herbeux des garrigues, des friches ou des prairies.


Photo au printemps d'un accouplement d'Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'' sur des fleurs de Muscari à toupet ''Muscari neglectum'', dans la garrigue, à Esparron-de-Verdon. Description du Muscari à toupet.


Le Muscari à toupet ''Muscari neglectum'', est une plante herbacée bulbeuse vivace de la famille des Liliacées, Liliaceae. Les fleurs non fertiles, de couleur bleue ou violette, sont réunies en une grappe dense et serrée au sommet de la tige, elles sont surmontées de long pédoncules; les fleurs fertiles sont disposées plus bas, sur tout le long de la tige, elles ont la forme de clochettes triangulaires verte à brunâtre-roux. Les feuilles vertes sont situées à la base de la plante, elles sont allongées et très fines. Sa taille varie de 20 à 50 cm. Les fruits sont des petites capsules contenant les petites graines. Le Muscari à toupet fleurit de mars à juillet, dans les garrigues, au bord des chemins et autres lieux herbeux.


Photo au début du mois de mai, d'une Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'' posée les ailes déployées, sur une feuille, dans la garrigue qui qui surplombe le village provençal de Saint-Martin-de-Brômes. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo à la fin du printemps, au-dessus d'une Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'' posée les ailes déployées, sur un plateau de garrigue qui surplombe le lac d'Esparron, à Gréoux-les-Bains. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo d'une Hespérie des sanguisorbes ''Spialia sertorius'', sur une Salsifis cultivé ''Tragopogon porrifolius'' , dans la garrigue, au coeur du Parc naturel régional du Verdon. Description du Parc naturel régional du Verdon.


Créé le 3 mars 1997, le Parc naturel régional du Verdon se situe dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. D'une surface d'environ 180 000 hectares, le Parc naturel régional du Verdon regroupe des paysages aussi variés que le plateau de Valensole, les Préalpes ou les hautes et basses gorges du Verdon avec le lac de Sainte-Croix et d'Esparron... des paysages de garrigues, de montagnes, de lacs, de champs de lavande et de fenouil où se côtoie les chênes truffiers, les oliveraies parfumés de thym, de romarin et de sarriette. 46 communes sont regroupées au sein du parc pour environ 30 000 habitants, les plus importantes sont Riez, Valensole, Gréoux-les-Bains, Aups et Castellane avec des villages remarquables comme Moustiers-Sainte-Marie ou Bargème classés dans les plus beaux villages de France. Le Parc naturel régional du Verdon offre un terroir particulier d'où résulte des spécialités comme la truffe, l'huile d'olive, le fromage de chèvre ou le miel. La Maison du Parc est située dans le village classé de Moustiers-Sainte-Marie.


© 2010