Photos de l'Épeire fougère, Neoscona adianta




Photo au mois de juillet, d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', sur sa toile, la tête en-bas, dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon, dans le Var. Description de l'Épeire fougère.


L'Épeire fougère ou Adiante fougère "Neoscona adianta" ou "Neoscona adiantum" également appelée Épeire adiante, est une espèce d'araignée de la famille des Araneidae. L'abdomen beige ou brun à rougeâtre et orné d'un dessin blanc rappelant la forme d'une feuille de chêne, les contours sont marqués d'une bande noir puis blanche. Le céphalothorax beige est marqué par 3 bandes longitudinales foncés. La face ventrale de l'abdomen est noir avec 2 bandes jaunâtres se faisant face. Les pattes couvertes d'épines sont de couleur beige à grisâtre avec des anneaux bruns. Le mâle est plus petit que la femelle, il atteint 4 à 5 mm de longueur pour 5 à 7 mm la femelle. Sa toile géométrique est tissée dans les plantes basses ou les buissons. L'Épeire fougère se rencontre de l'été à l'automne, dans les garrigues, les prairies, les friches ou dans les endroits claire aux bords des chemins.


Photo au lever du jour, dans une belle lumière rasante, d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'' sur sa toile, dans un champ de lavande, sur le plateau de Valensole. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo de la face ventrale d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', sur sa toile, dans un champ de lavande, à Puimoisson, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Description des araignées.


Les araignées font partie de la grande famille des arthropodes, comme les insectes, mais elles appartiennent à la classe des Arachnides comme les scorpions, pseudoscorpions, tiques, acariens, Opillons. Les araignées diffèrent des insectes par leurs nombres de pattes 8 au lieu de 6 pour les insectes, et leurs corps comprend 2 parties, la tête et l'abdomen au lieu de 3 pour les insectes. Les araignées n'ont pas d'antennes, elles possèdent un groupe de 6 ou 8 yeux selon les espèces. Elles produisent toutes de la soie, sécrétée par des glandes, la soie permet de produire le fil nécessaire pour tisser leurs toiles, créer des cocons, envelopper les oeufs et les proies, ou pour se déplacer... Qu'elles chassent en tissant une toile ou en affût, elles sont indispensables dans l'équilibre naturel.


Photo au début du mois de juillet, d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'' sur un brin de lavande, au coeur du plateau de Valensole. Description du plateau de Valensole.


Le plateau de Valensole est l'un des lieux les plus importants de France en ce qui concerne la culture de la lavande. Il est occupé dès la période romaine où au Ier siècle la cité de Riez se fonde au coeur du plateau, comme Gréoux-les-Bains aménagé en thermes par les Romains. Situé dans les Alpes-de-Haute-Provence, au Sud-Ouest de Digne-les-Bains, entre la vallée de la Durance à l'Est, les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix au Sud, le plateau de Valensole comprend l'une des plus vastes communes de France, Valensole, qui occupe une surface de 12.700 hectares. Le plateau de Valensole fait partie de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il culmine à une altitude moyenne de 500m et il est essentiellement consacré à la culture de la lavande et des céréales. Surnommé le "grenier de la région", le plateau de Valensole totalise 800 km2 et fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon. Cette région touristique offre une multitude de couleurs et de parfums en toutes saisons, des amandiers en fleurs au mois de mars jusqu'aux multiples bleus des lavandes et du jaune d'or des blés en juillet, ainsi qu'aux tons chauds de l'automne qui se reflètent dans les lacs d'un bleu turquoise. Des paysages d'une pure merveille tout au long de l'année. Le plateau de Valensole offre également aux visiteurs la possibilité de découvrir de nombreux sites d'exceptions, comme la ville de Riez ou les beaux villages de Gréoux-les-Bains, Saint-Martin-de-Brômes, Allemagne-en-Provence et Moustiers Sainte-Marie qui est classé dans les plus beaux villages de France. De belles randonnées sont proposées le long du Verdon ou aux bords des lacs d'Esparron, de Sainte-Croix ou des gorges du Verdon sans oublier les magnifiques étendues de champs de lavandes entre Valensole et Puimoisson qui attirent chaque année des milliers de touristes émerveillés par ce spectacle haut en couleur.


Photo au coeur de l'été, d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'' dans les fleurs de lavande, sur le plateau de Valensole. Description de la lavande.


La lavande est un arbrisseau de la famille des labiées ou Lamiacées du genre Lavandula, à fleurs mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, sont utilisées dans la parfumerie ou la médecine d'où la grande demande de son extrait d'huile essentielle. La lavande est une plante mellifère nécessaire à la pollinisation, elle attire donc abeilles, papillons et autres pollinisateurs, son nectar produit un miel très clair, crémeux, d'une grande douceur et au goût fruité. La lavande pousse surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, elle fut utilisée en Provence dès le Moyen Âge, pour la composition de parfums et de médicaments. On distingue quatre espèces principales de Lavande: la lavande vraie "Lavandula angustifolia", la lavande aspic "Lavandula latifolia", la lavande à toupet "Lavandula stoechas" et le lavandin super ou Lavandin burnatii "Lavandula hybrida grosso" qui résulte d'un croisement naturel de deux espèces de lavande, la lavande vraie et la lavande aspic. Implantée en France par les phocéens, sa culture c'est développée en Provence favorisée par un climat idéale pour son développement. C'est dans les années 1920 qu'est apparu le lavandin qui offre un rendement plus élevé et une production d'essence supérieure à celle de la lavande traditionnelle.


Photo de la face dorsale d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', au centre de sa toile, dans un champ de lavande, à Puimoisson, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.



Photo au lever du soleil, d'une femelle Épeire fougère ''Neoscona adianta'' sur sa toile, dans la garrigue qui borde le lac de Sainte Croix, aux Salles sur Verdon. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


Photo au soleil couchant, d'une femelle Épeire fougère ''Neoscona adianta'' sur sa toile, dans le Parc naturel régional du Verdon. Description du Parc naturel régional du Verdon.


Créé le 3 mars 1997, le Parc naturel régional du Verdon se situe dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. D'une surface d'environ 180 000 hectares, le Parc naturel régional du Verdon regroupe des paysages aussi variés que le plateau de Valensole, les Préalpes ou les hautes et basses gorges du Verdon avec le lac de Sainte-Croix et d'Esparron... des paysages de garrigues, de montagnes, de lacs, de champs de lavande et de fenouil où se côtoie les chênes truffiers, les oliveraies parfumés de thym, de romarin et de sarriette. 46 communes sont regroupées au sein du parc pour environ 30 000 habitants, les plus importantes sont Riez, Valensole, Gréoux-les-Bains, Aups et Castellane avec des villages remarquables comme Moustiers-Sainte-Marie ou Bargème classés dans les plus beaux villages de France. Le Parc naturel régional du Verdon offre un terroir particulier d'où résulte des spécialités comme la truffe, l'huile d'olive, le fromage de chèvre ou le miel. La Maison du Parc est située dans le village classé de Moustiers-Sainte-Marie.


Photo au mois d'août, d'une femelle Épeire fougère ''Neoscona adianta'' sur sa toile, dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description du du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au mois de septembre, de la face dorsale d'une femelle Épeire fougère ''Neoscona adianta'', avec son abdomen brun orné d'un dessin blanc en forme de feuille de chêne aux contours marqués d'une bande noir puis blanche.



Photo de la face ventrale d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', avec l'abdomen noir orné de 2 bandes jaunâtres de part et d'autre, le céphalothorax noir avec une large bande jaune et les pattes beiges à anneaux brun et noir.



Photo aux Salles-sur-Verdon, de la face dorsale d'une Épeire fougère ''Neoscona adianta'', avec son abdomen beige orné d'un dessin blanc en forme de feuille de chêne.



© 2010