Coccinelle à 14 points, Calvia quatuordecimguttata




Photo panoramique d'une Coccinelle à quatorze points ''Propylea quattuordecimpunctata'' sur une feuille, dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond..


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au coeur de l'été, d'une Coccinelle à quatorze points ''Propylea quattuordecimpunctata'' sur une feuille, dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de la Coccinelle à quatorze points.


La Coccinelle à damier ou Coccinelle à quatorze points "Propylea quattuordecimpunctata" est un coléoptère de la famille des Coccinellidés, Coccinellidae. Sa forme est arrondie, elle est courtes sur pattes et ses élytres brillantes sont de couleur jaune à orangé, avec des points noirs pouvant fusionner en de larges bandes donnant l'aspect d'un échiquier. Le thorax est également jaune à orangé, avec des points ou une grosse tache noire. La tête peut être noir à points ou jaune orangé à bande noir, les antennes en massue sont courtes. Elle mesure de 4 à 6 mm. Les imagos comme les larves sont carnivores et elles rendent donc de grands services aux agriculteurs et aux jardiniers en dévorants notamment les pucerons. La Coccinelle à quatorze points se rencontre au printemps et en été, dans les garrigues, les prairies, les champs, les forêts, les jardins ou les clairières.


Photo d'une Coccinelle à quatorze points ''Propylea quattuordecimpunctata'' et d'une Punaise myrmécomorphe juvénile ''Himacerus mirmicoidessur'' sur du Cerfeuil enivrant ''Chaerophyllum temulum'', dans le Ried blond. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au-dessus d'une Coccinelle à quatorze points ''Propylea quattuordecimpunctata'' et d'une Punaise myrmécomorphe juvénile ''Himacerus mirmicoidessur'' sur du Cerfeuil enivrant ''Chaerophyllum temulum''. Description du Cerfeuil enivrant.


Le Cerfeuil enivrant ou Cerfeuil penché "Chaerophyllum temulum" est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Ombellifères ou Apiacées, Apiaceae. L'inflorescence est regroupée en ombelle de 6 à 10 rayons écartés et inégaux, les fleurs sont de couleur blanche à rosâtre. Il doit son nom à son ombelle penchée avant la floraison. Les bractées d'involucelles sont bordées de petits poils dressé. Les feuilles vert sombre sont bipennées. La tige pleine, pubescente et strié, est verte tachée de pourpre. La racine est grêle et pivotante. Sa taille varie de 50 à 100 cm. Le Cerfeuil penché fleurit de mai à aout, dans les haies, les buissons, en lisière de forêt ou au bord des chemins.


Photo au-dessus d'une Coccinelle à quatorze points ''Propylea quattuordecimpunctata'', sur du Cerfeuil enivrant ''Chaerophyllum temulum'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


© 2010