Photos de l'Agapanthie à pilosité verdâtre, Agapanthia villosoviridescens




Photo au mois de juillet, d'une Agapanthie à pilosité verdâtre, Agapanthia villosoviridescens, sur une feuille de Ronce bleue ''Rubus caesius'', dans la forêt du Rhin, à la Robertsau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au coeur de l'été, d'un accouplement d'Agapanthie à pilosité verdâtre, Agapanthia villosoviridescens, sur une feuille d'Ortie dioïque, Urtica dioica, dans la forêt du Rhin, à la Robertsau. Description de l'Agapanthie à pilosité verdâtre.


L'Agapanthie à pilosité verdâtre ou Agapanthie des cirses "Agapanthia villosoviridescens" également appelée Saperde ardoisée, est un coléoptère de la famille des Cerambycidés, Cerambycidae. Ce longicorne à pilosité ocre verdâtre a les élytres de couleur noir avec une forte ponctuation jaune ochracé. Le pronotum et la tête noirâtre ont de fines bandes ocre. Les grandes antennes sont annelées de gris-bleu et de noir. Sa taille peut variée de 10 à 23 mm. Les larves se développent dans les tiges de plantes herbacées, notamment du Cerfeuil et des chardons. L'Agapanthe du chardon se rencontre du printemps à la fin de l'été sur les fleurs des prairies humides, des friches, des clairières ou en lisières de bois.


Photo d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', sur les feuilles d'une Ortie dioïque ''Urtica dioica'', dans la forêt rhénane de la Robertsau. Description de l'Ortie dioïque.


L'Ortie dioïque ou Grande ortie, également appelée Ortie brulante ou Ortie commune et Ortie urticante "Urtica dioica" est une plante comestible herbacée vivace, de la famille des Urticacées, Urticaceae. Les feuilles dentées sont de couleur vert; elles sont opposées, de forme ovale à lancéolée en pointe, avec d'épaisses nervures sous la feuille. Les fleurs blanchâtres à verdâtres, à l'aisselle des feuilles, sont dioïque, les deux sexes sont portées par des pieds différents; Les fleurs femelles sont réunies en grappes et les fleurs mâles forment de longs chatons pendants. La tige carrée est dressées et non ramifiée. Sa taille varie de 50 à 150 cm. Le fruit est un akène ovale. Si les poils urticants contiennent un liquide irritant, elle n'en demeure pas moins une plante comestible très recherchée. De plus, elle est également utilisée dans l'agriculture biologique, où, macérée, elle constitue le fameux purin d'ortie utilisé comme répulsif contre les insectes ravageurs mais également comme engrais. L'Ortie dioïque peux former de vaste colonies grâce à ses longs rhizomes, elle fleurit de juin à septembre aux bords des forêts humides, des chemins ou des prairies.


Photo des grandes antennes annelées de gris-bleu et de noir d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', derrière une feuille de Ronce bleue ''Rubus caesius'', dans la forêt rhénane. Description de la forêt du Rhin.


Le Rhin, "Royale comme le Danube, mystérieux comme le Nil, pailleté d'or comme un fleuve d'Amérique" disait Victor Hugo, ce fleuve majestueux et légendaire, avec ses 1320km de long, est l'un des plus grands d'Europe, il a formé durant des millénaires une plaine alluviale de 300 km de long, le Rhin supérieur. De Bâle à Lauterbourg, les 7000 ha de la forêt alluviale rhénane alsacienne abritent une flore et une faune absolument exceptionnelle. Forêts primaire, cette jungle subtropicale rhénane comprend trois zones principales: la partie basse "Gründe" le long des méandres du Rhin, les "Brunnenwasser" et les "Giessen" qui se compose d'espèces d'arbres à bois tendre, "Le Ried blond" prairies alluviales bordé de saules et de roseaux et la partie haute "Köpfe" où se développe la jungle rhénane avec sa cinquantaine d'espèces d'arbres, arbustes et lianes arborescente. La Forêt du Rhin comprend les milieux naturels les plus riches d'Europe avec la Forêt du Danube. s prairies humides, des friches, des clairières ou en lisières de bois.


Photo en gros plan et en contre-plongée, d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', au-dessus d'une feuille de Ronce bleue ''Rubus caesius'', dans la forêt de la Robertsau. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ou Agapanthie des cirses ''Agapanthia villosoviridescens'', également appelée Saperde ardoisée, dans la forêt de la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo au dessus d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', au bord d'un chemin, sur une levée ''Köpfe'' de la forêt rhénane. Description des parties hautes de la forêt du Rhin.


Les parties hautes des forêts du Rhin "Köpfe" comptent au moins 7 étages de végétations. 5 étages de végétations ligneuses: la strate arborescente supérieure où les arbres atteignent 20 à 40 mètres de hauteur comme le frêne et le chêne; la strate arborescente inférieure atteignant 10 à 20 mètres de haut comme les ormes et les érables; la strate arbustive supérieure de 2 à 10 mètres de haut qui comprend notamment l'aubépine, le noisetier ou les cornouillers; la strate arbustive inférieure de 1 à 3 mètres comme le troène ou les viornes et la strate de lianes ligneuses comprenant notamment le lierre, la clématite, le houblon et la vigne sauvage. À cela s'ajoute au moins 2 strates de végétations herbacés: la strate herbacée avec son lot de fleurs comme l'anémone Sylvie, le muguet, la violette des bois, l'arum tacheté, l'orchis pourpre ou l'orchis à deux feuilles... et enfin la strate muscinale qui est celle des mousses. Cette végétation luxuriante s'imbrique harmonieusement sur les levées ou les inondations sont quasiment absente mais offrent un taux d'humidité suffisamment élevée pour leurs développement.


Photo d'un rayon de soleil qui se pose sur les feuilles et sur une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo d'une Agapanthie à pilosité verdâtre ''Agapanthia villosoviridescens'', sur les fleurs blanches d'une Achillées millefeuille ''Achilllea millefolium'', dans une prairie humide du Ried blond. Description de l'Achillées millefeuille.


L'Herbe au charpentier ou Achillée millefeuille, "Achilllea millefoliuma", est une plante herbacée médicinale de la famille des Astéracées. Les fleurs, de couleur blanc à rosâtre sont disposées en capitule au sommet de la tige. Les feuilles vertes sont pennées. Sa taille varie de 20 à 50 cm. L'Achillée millefeuille fleurit de juin à octobre sur les sols azotés, dans les prairies, les clairières, les friches, les pelouses et au bord des chemins.


© 2010