Ronce commune, Rubus fruticosus




Photo d'un Murier sauvage ''Rubus fruticosus'' en fleurs, sur un plateau de garrigue, à Esparron-de-Verdon. Descripion du Murier sauvage.


La Ronce commune ou Murier sauvage également appelée Ronce frutescente "Rubus fruticosus" ou Ronce arbrisseau, est une plante rampante et épineuse de la famille des rosacées, Rosaceae. La corolle est formée de 5 pétales de couleur blanc à rosâtre, entre les 5 sépales vert en pointe et les nombreuses étamines blanchâtre à anthère brunâtre. Les feuilles vertes à 3 à 7 folioles ont les bords dentés. Les fruits comestibles, sont formé d'un empilement de petites boules de couleur vert, puis rouge pour devenir bleu-noir. Les tiges recourbées, couchées ou grimpantes sont vertes, elles sont très épineuse. Ce sous-arbrisseau mesure de 100 à 200 cm. La Ronce commune fleurit de mai à juillet sur sol calcaire, dans les lieux humides, les clairières, les haies ou dans les broussailles qui bordent les chemins et les talus.


Photo d'un Lepture porte-coeur ''Strictoleptura cordigera'', sur des fleurs de Murier sauvage ''Rubus fruticosus'', dans la garrigue, à Esparron-de-Verdon. Description du Lepture porte-coeur.


Le Lepture porte-coeur "Strictoleptura cordigera" ou Corymbia cordigera" ou encore "Leptura cordigera" est un coléoptère de la famille des longicornes ou capricornes, Cérambycidés, Cerambycidae. Les élytres rouge se caractérise par une bande noir se terminant en forme de coeur. Le pronotum, la tête, les antennes et les pattes sont noirs. Il mesure de 15 à 20 mm. Le Lepture porte-coeur est commun dans le Midi de la France, on le trouve dans les prairies en fleurs, les garrigues, les clairières ou en lisières de bois, de juin à aout ou il récolte le nectar sur les ombellifères, chardons, scabieuses et autres Orpins.


Photo au mois de juillet, des fruits de Murier sauvage ''Rubus fruticosus'', avec leurs petites boules empilées de couleur rouge et bleu-noir, dans la garrigue, aux Salles-sur-Verdon. Description de la garrigue.


La garrigue, mot d'origine provençale désignant un terrain pierreux et aride constitué d'une formation végétale basse. Caractéristique des régions méditerranéennes, la garrigue se développe sur un sol calcaire, sec et filtrant, elle se compose essentiellement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, comme les genévriers, le chêne kermès et des ligneux de petite taille comme le ciste, la lavande, le thym, le romarin, la bruyère... La flore diversifiée constitue une des richesses de la garrigue, elle abrite également une grande variété de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'insectes. La garrigue occupe une surface de 400 000 ha en Provence et Languedoc, elle est la résultante de la dégradation de la forêt méditerranéenne composée à l'origine de chênes verts et de chênes-lièges, cette forêt primaire a été plus ou moins fortement détruite par les défrichements excessifs, les pâturages intensifs ou les incendies successifs.


© 2010