Bourdon des prés, Bombus pratorum,




Photo au mois de juillet, d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'' posée sur des fleurs de Cirse commun ''Cirsium vulgare'', dans une prairie du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Bourdon des prés.


Le Bourdon des prés "Bombus pratorum" est un insecte hyménoptère de la famille des apidés, Apidae. Trapu est très velu, il est de couleur noir avec une bande jaune-roux à l'avant du thorax qui s'étend jusqu'au début de la tête. L'abdomen est orné d'une bande jaune à la base du thorax et une bande rousse aux 2 derniers segments. Les antennes noires sont 2 fois plus longues que les yeux. Les pattes sont également noires. La reine mesure de 15 à 18 mm de long, les ouvrières de 9 à 13 mm et les mâle de 11 à 14 mm. Le Bourdon des prés vit en colonie, il se rencontre dès le début du printemps et en été, sur les fleurs des champs, des prairies, des jardins ou aux bords des chemins. Son rôle est très important dans l'équilibre naturel puisqu'il pollinise les fleurs en cherchant le pollen.


Photo dans une douce lumière d'un matin d'été, d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'' sur les fleurs regroupées en capitule, d'un Cirse commun ''Cirsium vulgare'', dans une prairie, à la Wantzenau. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux ...Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travail pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo au-dessus d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'', avec sa bande jaune-roux à l'avant du thorax qui s'étend jusqu'au début de la tête et ses ailes translucides ornées de nervures noires très visibles. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est traversée en son centre par l'Ill et ses bras comme le "Steingiessen" et le "Waldrhein", ce qui en fait une forêt ello-rhénane. La forêt ello-rhénane de la Wantzenau a la particularité de posséder une végétation façonnée par le Rhin et ses alluvions donnant un sol à substrat grossier et calcaire ainsi que par la rivière de l'Ill, issus des montagnes du Juras alsacien qui donne un sol à substrat fin et non calcaire. Cette mixité permet à une végétation très riche et diversifiée de s'y développer. La forêt de la Wantzenau comprend au Sud de très belles prairies du Ried blond délimitées par le "Steingiessen", elles accueillent une flore et une faune remarquables. À partir du lieux-dit "Siefferts Koepfel" et jusqu'au "Kaelberkopf" et à la forêt domaniale de Honau, s'étend une forêt dense, entrecoupée de méandres, une jungle rhénane des plus remarquables. Tout ce versant droit de l'Ill comprend des forêts alluviales qui se sont développées sur des levées "Köpfe" ainsi que dans les parties basses "Gründe" le long des méandres du Rhin et de l'Ill. La rive gauche de l'Ill est occupée par une végétation plus ou moins rapportée aux lieux-dits "Kaelberkopf" et "Waldkoepfel", le point le plus remarquable en est son méandre, le Waldrhein qui ceinture avec l'Ill l'ensemble du massif. Le long de ce bras de l'Ill s'est formée une magnifique roselière bordée de très beaux Saules têtard.


Photo au coeur de l'été, d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'' posée sur les fleurs tubulées mauves d'un Cirse commun ''Cirsium vulgare'', dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description du Bourdon Cirse commun.


Le Cirse à feuilles lancéolées ou Cirse lancéolé ou encore Cirse commun "Cirsium vulgare", est une plante herbacée vivace, de la famille des Astéracées. Les fleurs de couleur rose violet à mauve sont regroupées en capitule de 20 à 40 mm. Les feuilles sont alternes, d'un vert bleuâtre, elles sont couvertes d'épines. Sa taille varie de 50 à 140 cm, avec une tige fortement épineuse. Commun, le Cirse commun fleurit de mai à octobre sur sol calcaire et azoté, dans les prairies, les garrigues ou au bord des chemins.


Photo d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'' qui butine les fleurs tubulées mauves d'un Cirse commun ''Cirsium vulgare'', dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo d'un Bourdon des prés ''Bombus pratorum'' qui butine les fleurs d'une Vipérine vulgaire ''Echium vulgare'', dans une prairie qui borde le Rhin, à la Robertsau. Description de la Vipérine vulgaire.


La Vipérine commune ou Vipérine vulgaire également appelée Herbe aux vipères ou Herbe aux serpents "Echium vulgare", est une plante herbacée bisanuelle toxique de la famille des Boraginacacées, Boraginaceae. Les fleurs en forme d'entonnoir de couleur rougeâtre à bleue, sont disposées en épi le long de la tige. Les longues étamines rouges écarlates et blanchâtres dépassent de la corole, elles font penser à la langue d'un serpent. Les fruits sont des nucules de couleur brune. Les feuilles vertes, sont pétiolées et lancéolées à la base avec une nervure centrale, sessiles et aigües tout au long de la tige. La tige dressée est très poilue. La taille varie de 40 à 110 cm. La Vipérine vulgaire aime les sols légers et caillouteux, elle fleurit de mai à aout, dans les garrigues, les remblais, les friches ou au bord des chemins.


© 2010