Photos de la Libellule écarlate, Crocothemis erythraea




Photo au coeur de l'été, d'une Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate ''Crocothemis erythraea'', accrochée à une branche morte, au-dessus des eaux calmes d'une ancienne gravière, à la Robertsau. Description de la Libellule écarlate.


La Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate, "Crocothemis erythraea" est un insecte de l'ordre des Odonates, une libellule de la famille des libellulidés, Libellulidae. Cette belle libellule se caractérise par un abdomen large, plat et légèrement déprimé. Le mâle est entièrement rouge vif et sans marques noires; chez la femelle et l'immature, l'abdomen, le thorax et la tête sont brun-jaune avec les yeux bleus pour la femelle et bru-jaune pour l'immature. Chez les deux sexes, les ailes postérieures sont ornés à la base d'une grosse tache jaune orangé, les ptérostigmas sont également jaune orangé. À noter la fine bande blanche de l'immature et de la femelle, entre les ailes. Sa taille varie de 35 à 45 mm pour une envergure de 60 à 70 mm. La Libellule écarlate se rencontre en été, aux bords des étangs, des lacs, dans les zones humides et aux bords des rivières à faible courant, où elle y chasse et se nourrit d'autres insectes.


Photo à la Robertsau, dans les carex, joncs et roseaux, d'une Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate ''Crocothemis erythraea'' photographier à contre-jour, au 180mm macro, à une ouverture de 2,8. Description de la forêt de la Robertsau.


La forêt de la Robertsau est une forêt périurbaine située au Nord-Est de Strasbourg, elle est une des trois forêts rhénanes entourant la ville. D'une surface de 493 hectares, elle se compose de tous les éléments qui caractérisent les forêts du Rhin. Longtemps surexploitée et défigurée, elle bénéficie aujourd'hui d'une protection lui permettant de retrouver ses caractères rhénan. La forêt de la Robertsau est une mosaïque de forêts alluviales rhénanes, avec dans les parties basses "Gründe" des méandres "Giessen" qui serpentent entre les îles du "Blaueslandkoepfel" ou des bras morts du Rhin alimentés par la nappe phréatique "Brunnenwasser". Plus haut, une jungle épaisse s'est développée sur les levées "Köpfe", elle accueille son cortège de lianes arborescentes qui grimpent à la cime des plus grand Chênes, Frênes et autres Érables. Autre milieu présent au bord du Rhin ou au "Beilengrund", le "Ried Blond", de belles prairies alluviales qui se composent d'une flore et d'une faune exceptionnelles.


Photo au coeur de l'été, d'une Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate ''Crocothemis erythraea'', dans les hautes herbes d'une prairie du Ried blond, entre le Steingiessen et le Rhin, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo au mois de juillet, face à une Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate ''Crocothemis erythraea'', posée sur une brindille, dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description des Rieds.


Le mot Ried vient du vieil alémanique "Rieth", qui signifie roseau et, par extension, une "zone inondable". Le Ried est un paysage formé d'un ensemble de prairies humides alimentées et traversées par des cours d'eaux bordées de roseaux, de haies, de lignes d'arbres ou de petits massifs boisés. Ces milieux naturels sont cantonnés pour l'essentiel dans le département du Bas-Rhin en Alsace. Ils ont chacun leurs spécificités en fonction du micro-climat, de la topographie et du substrat qui c'est formé sur des alluvions déposés par le fleuve, les rivières ou formés par les résurgences et nappes phréatiques affleurantes. Des berges du Rhin et du Bruch de l'Andlau, au Grand Ried Centre Alsace de l'Ill, ou des Rieds de la Bruche, la Zorn, la Lauter, la Zembs, la Moder... ils ont tous leurs particularités. La flore et la faune des prairies des Rieds est d'une grande richesse, des parterres de fleurs colorent ces vastes surfaces herbeuses dès le début du printemps: Cardamines des prés, Renoncules acres, Marguerittes, Linaigrettes ou Vergerettes annuelles mais également des espèces plus rares comme les Orchidées, l'Iris de Sibérie ou le Glaîeul palustre. De nombreux oiseaux spécifiques à ces milieux ouverts y sont présent comme le Courlis cendré, le Hibou des marais, la Cigogne blanche, le Busard des roseaux et le Râle des genêts. On y dénombre à Sélestat, la plus grande densité de Daims en France, mais le Chevreuil et le Sanglier sont également bien représenté dans les Rieds quand la chasse y est bien gérée et les prédateurs naturels respectés, comme le Renard, la Martre ou "autres Fouines". Les Rieds sont d'une importance capitale, outre leurs richesses écologiques, ils permettent l'absorption des fortes crues et inondations annuelles ainsi que la recharge de la nappe phréatique.


Photo à la fin du mois de juillet, d'une Libellule écarlate ou Crocothémis écarlate ''Crocothemis erythraea'', posée sur une feuille, au bord d'une ancienne gravière, le long du Rhin, à la Wantzenau. Description de la forêt de la Wantzenau.


La forêt du Rhin de la Wantzenau se situe au Nord de Strasbourg, entre le quartier de la Robertsau et le village de Gambsheim, elle est tra