Amaryllis, Pyronia tithonus




Photo au mois de juillet d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', posé sur des fleurs d'Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie ello-rhénane, à la Wantzenau. Description de l'Amarylis commun.


L'Amarylis ou Amarylis commun également appelé Satyre tithon "Pyronia tithonus" est un papillon diurne de la famille des Nymphalidés, Nymphalidae. Ce lépidoptère à le dessus des ailes orange avec une tache androconiale et une large bordure brune à frange blanche, elles sont ornées à l'apex des antérieures d'un ocelle noir avec 2 points blancs. Le dessous des ailes antérieures est orange et on distingue bien l'ocelle double, les extérieures sont marbré de brun avec de petits ocelles. L'abdomen, le thorax et la tête sont de couleur brun et velu. La femelle est plus grande est moins colorée. Sa taille varie de 18 à 23 mm pour une envergure de 35 à 45 mm. La chenille couverte de poils mesure 20 mm de long, elle est de couleur vert pâle ou beige. L'Amarylis se rencontre de juin à août, sur les ronces, les graminées et les fleurs des prairies, des champs, des clairières et des lisières de bois.


Photo au coeur de l'été d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', sur les fleurs d'Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie calcaire qui borde le Rhin, à la Wantzenau. Description de l'Origan commun.


L'Origan ou Origan commun également appelé Marjolaine sauvage ou Marjolaine vivace "Origanum vulgare", est une plante herbacée médicinale et aromatique vivace de la famille des Labiées, Labiatae, Labiacées, Labiaceae, Lamiacée, Lamiaceae. Les fleurs roses sont disposée en fausse ombelle paniculée au sommet des tiges. Les bractées sont de couleur rouge. Le fruit est composé de 4 nucules à l'intérieur du calice. Les feuilles aromatiques vertes, opposées en croix sont ovales et glabres. La tige velue est rougeâtre pourpre, dressée et ramifiée. Sa taille varie de 30 à 60 cm. C'est une plante médicinale utilisée pour stimuler l'appétit et pour calmer les maux d'estomac. L'Origan commun aime les sol calcaire, il fleurit de juillet à octobre dans les prairies, les garrigues, les forêts et au bord des chemins.


Photo d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', sur les fleurs d'Origan commun ''Origanum vulgare'', dans une prairie humide du Ried blond, à la Wantzenau. Description du Ried blond.


Le Ried blond s'est développé au rythme du Rhin sur les emplacements où le fleuve, lors des fortes crues annuelles, a décapé les forêts bordant les méandres. Progressivement les prairies alluviales se sont formées sur les alluvions légers et calcaires déposés par le Rhin. Si un bon nombre de ces prairies ont disparu suite aux divers travaux de domestication du fleuve, une grande partie est encore magnifiquement préservée. Je citerai la réserve naturelle transfrontalière du Taubergiessen à Rhinau-Kappel, le Kühkopf en Allemagne, ou, à plus petite échelle, le sud-est de la forêt de la Wantzenau et le Rohrschollen. Les prairies alluviales du Ried blond sont d'une grande richesse floristique et faunistique. Dès le début du printemps elles se couvrent de tapis de Cardamines des prés, de Marguerites, de Carottes sauvages ou encore de Vergerettes annuelles, sans oublier les nombreuses espèces d'orchidées. Ceinturées de roselières et de haies comme les Viornes obiers et lantanes, les Cornouillers mâles et sanguins, le Troène vulgaire ou l'Épine noire et l'Aubépine des arbustes typiques du paysage riedien du Rhin. Le Ried blond est bordé de dépressions, les "Gründe" où serpentent les bras du Rhin ceinturés par des saules, des aulnes ou des Peupliers noirs. Cet ensemble est dominé par une profonde jungle rhénane qui s'est développée sur les levées "Köpfe". C'est cet ensemble naturel qui fait de la forêt du Rhin, le milieu le plus riche d'Europe avec la forêt du Danube.


Photo d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', sur de l'Origan commun ''Origanum vulgare'', une photographie réalisée à mains levées, avec une ouverture de f/11 pour une vitesse de 1/160e de seconde. Yves Noto Campanella photographe.


Photos-alsace-lorraine.com est un site de découverte, une photothèque et un voyage initiatique au coeur des régions d'Alsace et de Lorraine mais également des plus beaux villages de France. Il est une invitation d'un photographe à travers son univers: la nature, la faune, la flore, mais aussi des villes, des villages, des châteaux... Yves Noto Campanella vous convie au fil de ses 30 ans de photographie à vivre en images les pays de Marcel Pagnol, du Saulnois, du Sundgau... Cette banque d'images est destinée aux particuliers comme aux professionnels, elle se compose d'environ 20 000 photos sur plus de 200 000 que comprend le stock. Photographe dans les milieux du tourisme, Yves Noto Campanella travaille pour la promotion et la mise en valeur de tous les espaces naturels et urbains. Ses principaux clients étant les éditeurs de livres et cartes postales, conseils régionaux, ou généraux, offices de tourisme, revues, municipalités, cabinets d'architectures... Les photos peuvent êtres achetés en ligne sur demande et sont disponibles en haute définition, Yves Noto Campanella réalise également des reportages dans toute la France.


Photo d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', sur une fleur en trompette d'un Liseron des haies ''Calystegia sepium'', au bord d'une ancienne gravière, dans la forêt rhénane de la Robertsau à Strasbourg. Description du Liseron des haies.


Le Liseron des haies "Calystegia sepium", est une plante médicinale herbacée vivace rampante ou grimpante de la famille des Convolvulacées, Convolvulaceae. Les fleurs en forme de trompette se compose d'une corolle formée de 5 pétales soudés en tube élargi de couleur blanc à rayures noirâtre, elle est disposée entre les sépales en pointe vert bordé de pourpre et les étamines blanchâtres. Les fruits sont des capsules vertes de forme ovoïde. Les feuilles vertes sont en forme de tête de flèche. Les tiges vertes sont coriaces, sinueuses et volubiles, elles s'enroulent autour des tiges des autres plantes. Il mesure de 30 à 100 cm. Le Liseron des haies fleurit de mai à octobre au bord des étangs, dans les clairières, les haies ou dans les broussailles qui bordent les chemins et les talus.


Photo au mois d'août d'un Amarylis ''Pyronia tithonus'', dans les fleurs d'une Vergerette annuelle ''Erigeron annuus'', au bord de l'étang du Leutesheim, à la Robertsau. Description de la Vergerette annuelle.


La Vergerette annuelle "Erigeron annuus", est une plante herbacée bisannuelle à vivace de la famille des Astéracées. La petite tête florale est munie de fleurs ligulées de couleur blanche, elles sont situées autour d'un disque jaune composé de fleurons en forme de tube. Les feuilles vertes basales sont grossièrement dentées, les supérieures lancéolées. La tige verte et velue est dressée. Sa taille varie de 30 à 120 cm. La Vergerette annuelle fleurit de mai à novembre dans les prairies, les jachères, les clairières ou au bord des chemins et des cours d'eau.


© 2010