Rue des Marchands




Photo panoramique au mois de juillet de la Grand'Rue face à l'entrée de la rue des Marchands avec ses belles maisons à colombages colorées, dans le coeur historique de Colmar. Histoire de la rue des Marchands à Colmar, photos de Colmar.


La rue des Marchands est une artère touristique majeure de la ville de Colmar, elle se situe en plein coeur du centre historique et elle relie la Grand'Rue à la place de l'École. La rue des Marchands est une voie commerçante depuis le Moyen Age, elle comprend des demeures Renaissance à pans de bois des plus remarquables, dont l'une des plus belle d'Alsace, la Maison Pfister élevée au XVIe siècle, mais également à ses côtés, la Maison Zum Kragen du XVIe siècle qui est ornée d'un "Drapier", la Maison Schongauer ou Huselin zum Schwan "maisonnette au Cygne" XVIe siècle... La rue des Marchands accueille également le très beau Musée du créateur de la statue de la Liberté à New-York Auguste Bartholdi, au n°30 qui fut sa maison natale. l'Art nouveau "Jugendstil" est présent dans cette rue commerçante, avec la très belle maison rose dite "Au Nain Bleu".


Photo panoramique de la rue des Marchands avec en fond la superbe maison Pfister et la maison Zum Kragen toutes deux de style Renaissance du XVIe siècle, dominée par le clocher de la Collégiale Saint-Martin XIIIe-XIVe siècles.



Photo au mois de juillet de la rue des Marchands avec ses belles demeures commerçantes fleuries de Géraniums visitées par des touristes au coeur de l'été. Photos de la rue des Marchands à Colmar, histoire de Colmar, tourisme en Alsace.


Situé au coeur de l'Alsace, Colmar tire ses origines du IXe siècle sous Louis le Pieux, Columbarium (pigeonnier) est alors un domaine appartenant à des souverains carolingiens. Au XIIIe siècle Colmar s'entoure de remparts et devient une ville nommée par Frédéric II de Hohenstaufen, puis Rodolphe 1er de Habsbourg qui va confirmer l'autonomie de la cité impériale. En 1354 va naître la Décapole ralliant les 10 villes impériales d'Alsace: Wissembourg, Rosheim, Sélestat, Obernai, Munster, Mulhouse, Turckheim, Kaysersberg, Colmar et Haguenau. La ville de Colmar va connaître une grande période de prospérité du XIVe au XVIe siècles, avec la construction de nouvelles fortifications, de nombreuses demeures et un accroissement important de sa population. En 1635 la ville est placée sous la protection du roi de France (Guerre de 30 ans). En 1675 Louis XIV va envoyer ses troupes dans Colmar sous le commandement de Louvois puis de Turenne, les fortifications de la ville serons démantelées et les cités de la Décapole seront rattachées à la France. Ce rattachement va faire de Colmar un centre administratif ou va s'installer le Conseil souverain d'Alsace en 1698. A la Révolution la ville devient le chef-lieu du Haut-Rhin. Le XVIIIe siècle va voir s'étendre la ville grâce à l'extension des faubourgs et la venue de l'industrie du textile. Lors de l'annexion par l'Allemagne en 1870, la ville va commencer de nouveaux grand travaux et la population va doubler, l'urbanisme va se développer, des nouveaux quartiers vont naître et de nouvelles industries vont voir le jours. Malgré les dures combats de la "poche de Colmar" lors de la Seconde Guerre mondiale, le centre historique fut épargné. Aujourd'hui, la très belle ville de Colmar fait partie des sites les plus visités d'Alsace. Colmar est un condensé de l'Alsace dans ce qu'elle a de plus typique avec ses quartiers pittoresques, Musées, maisons à colombages, édifices religieux, vieille ville, Petite Venise, quartier des Tanneurs... classée ville fleurie "quatre fleurs" depui